Trio Steve Lacy / Jean-Jacques Avenel / John Betsch

Sunset (Paris), December 11-12-13-15, 1998

"We meet only to part,
coming and going like white clouds,
leaving traces so faint
hardly a soul notices."

(Ryokan)


Alain Kirili, Steve Lacy & Ariane Lopez-Huici
Photo © Vincent Lainé

Steve Lacy, "musicien pour musiciens", ou bien "musicien pour... artistes" ? Au delà de cette boutade, on n'a pu que se réjouir de la présence inspiratrice de quelques-uns de ses amis à la dernière soirée de son apparition (annuelle ?) au Sunset.

Citons : Rancillac, qui lui a offert à cette occasion un tirage de sa dernière sérigraphie le représentant avec Derek Bailey (la couverture du prochain album annoncé par Potlatch ?) ; Alain Kirili, qui vient de terminer l'installation au Jardin des Tuileries de sculptures modernes et qui a collaboré avec Steve dans des séances de sculpture de matière plastique et sonore ; Shiro Daïmon, figure dansante singulière, dont les apparitions sur scène, autant mémorables que rares, ont souvent été partagées avec le saxophoniste ("Pur Espace", "Here There Air", etc.).

Cette communauté d'esprits à insufflé sur un répertoire maintenant gravé dans le marbre (Shuffle Boil, Esteem, The Door, Blinks, Revenue, The Holy La...) ou plus récent, mais déjà intemporel (Traces, sur un très court texte du poète zen Ryokan) une ferveur jubilatoire, et les trois musiciens (Lacy, Avenel et Betsch) ont fait preuve d'une inventivité remarquable - comme à l'accoutumé, serait-on tenté de dire !

Une soirée des plus agréables, d'autant, comme me le faisait remarquer Steve, qu'il y avait "beaucoup de jolies filles aussi !".

Vincent Lainé